Utilisation de sondes LNA pour la détection in situ de micro-ARNs dans le muscle squelettique de chien dystrophique

 

2018, Revue française d'histotechnologie, vol: 30, n°: 1, p 93-106

 

Babarit, Candice

 

DOI: https://doi.org/10.25830/afh.rfh.2018.30.1.93

UMR 703 INRA/Oniris PAnTher « Physiopathologie Animale et bioThérapie du muscle et du système nerveux », Oniris, Atlanpôle La Chantrerie, route de gachet, CS.40706, 44307 NANTES, France.

 

candice.babarit@inra.fr

 

lien: https://www.afhisto.fr/revue-2018

 

Résumé: Les micro-ARNs (miRNAs) sont des ARNs de très petite taille capables d’induire l’extinction de l’expression de gènes par des mécanismes de régulation posttranscriptionnelle. Des altérations de l’expression de ces micro-ARNs sont décrites dans de nombreuses maladies. Ces petites molécules suscitent l’intérêt de la communauté scientifique dans la recherche de nouveaux biomarqueurs diagnostiques et pronostiques. Des outils techniques ont dû être développé et adapté à l’exploration des miRNAs. C’est le cas de l’hybridation in situ (HIS), la technique histologique de réference pour la visualisation des acides nucléiques sur coupes tissulaires. Par l’utilisation de sondes LNA (Locked Nucleic Acid) hautement spécifiques, notre équipe a étudié le profil d’expression des miR-206 et miR486 dans le muscle biceps fémoral du chien GRMD (Golden Retriever Muscular Dystrophy), représentant le modèle animal cliniquement pertinent de la dystrophie 94 Revue Française d’Histotechnologie 2018 - Vol. 30 - n°1 musculaire de Duchenne (DMD). Alors que l’analyse quantitative par RT-qPCR ne révèle aucune différence statistiquement significative de l’expression de ces 2 miARNs entre les chiens malades et sains, de façon importante, l’hybridation in situ démontre des profils d’expression bien distincts au niveau cellulaire avec une très forte expression dans les myoblastes et les fibres nouvellement régénérées chez le chien GRMD.

 

Mots-clés: micro-ARN ; hybridation in-situ ; sonde LNA ; muscle ; dystrophie musculaire de Duchenne ; chien GRMD

 

English title: Use of LNA probes for in situ detection of microRNAs in skeletal muscle of dystrophic dog

 

 

Abstract: Micro-RNAs (miRNAs) are very small-sized RNAs able to extinguish gene expression by post-transcriptional regulatory mechanisms. Alterations in the expression of these miRNAs are described in large panel of diseases. These small molecules have aroused the interest of the scientific community in the search for new diagnostic and prognostic biomarkers. Technical tools had to be developed and adapted to the exploration of miRNAs. This is the case of in situ hybridization (HIS), the reference histological technique for the visualization of nucleic acids on tissue sections. Using highly specific Locked Nucleic Acid (LNA) probes, our team investigated the expression profile of the miR-206 and miR-486 in the Biceps femoris muscle of the Golden Retriever Muscular Dystrophy (GRMD) dogs, representing the clinically relevant animal model of Duchenne Muscular Dystrophy (DMD). While the quantitative analysis by RT-qPCR reveals no significant difference in the expression of these 2 miRNAs in the pathological context compared to the healthy one, in situ hybridization demonstrates distinct expression patterns with a very strong expression in myoblasts and newly-regenerated fibers in the GRMD dog.

 

Keywords : Micro-RNA ; in situ hybridization ; LNA probe ; muscle, Duchenne Muscular ; Dystrophy ; GRMD dogs

 

Copyright © Association française d'histotechnologie

https://www.afhisto.fr/

Disponibilité du pdf: embargo d'un an à partir de la date de parution (juin de l’année d’édition)

 

Comment citer cet article (How to cite this article):

 

Babarit, Candice 2018, Utilisation de sondes LNA pour la détection in situ de micro-ARNs dans le muscle squelettique de chien dystrophique, Revue française d'histotechnologie (Amboise), vol:30, n°1, p: 93-106, https://doi.org/10.25830/afh.rfh.2018.30.1.93

 

Journal Article