Levons un coin du voile sur le plus grand musée du monde

2022, Revue française d'histotechnologie, vol: 34, n°:1, p 81- 91

Bruno JONIN

DOI : 

Revue_AFH_32_2020.jpg

Quimper, France

Résumé :

Trois millions d’épaves gisent au fond des océans, parmi celles-ci des épaves célèbres comme le Titanic, tristement célèbres comme le Wilhelm Gustloff avec plus de 9000 victimes ou encore des épaves très anciennes de plus de 2000 ans avant JC.
On y retrouve également toutes sortes de navire : en bois, en fer, de commerce, de guerre, de pêche ou encore des avions.
Malheureusement si l’océan est le plus grand musée du monde, il est aussi une poubelle où l’on y trouve des millions de tonnes de munitions en état de décomposition avancée, des sous-marins nucléaires et des pétroliers qui ont abîmé les côtes de Bretagne.
L’actualité de la COVID-19 nous fera passer par Marseille en 1720 et nous découvrirons quelques trésors en monnaie sonnante et trébuchante au large de la Colombie.
Les épaves sont sources de vie et en cours de recensement par des organismes officiels et des amateurs, mais comment trouve-t-on une épave ?
Je vous propose une plongée dans le passé, en tant que plongeur amateur avide de connaissances.

Mots-clés :

archéologie sous-marine ; cartographie sous-marine ; épaves ; naufrages ; trésors

English title :

Let‘s have a look behind the curtains on the largest museum of the world

Abstract :

Three million shipwrecks lie at the bottom of the oceans, among them famous ones such as the Titanic, infamous such as the Wilhelm Gustloff with more than 9000 victims or very old wrecks more than 2000 years B.C.. There are also all kinds of ships: made of wood, iron, trade ships, battleships, fishing ships and even planes. Unfortunately, if the ocean is the largest museum in the world, it is also a dustbin where there are billions of tons of ammunition in a state of advanced decomposition, nuclear submarines and oil tankers that have damaged the coasts of Brittany.
The todays COVID-19 pandemic will take us through Marseille in 1720 and we will discover some treasures in sounding and stumbling currency off the coast of Colombia. Wrecks are sources of life and are being identified by official bodies and hobbyists, but how do you find a wreck? I propose to dive into the past, as an amateur diver eager for knowledge

Keywords : 

shipwreck ; submarine archeology ; submarine mapping ; treasures ; wreck

Copyright © Association française d'histotechnologie

https://www.afhisto.fr/

Disponibilité du pdf: embargo d'un an à partir de la date de parution (juin de l’année d’édition)

Comment citer cet article (How to cite this article) :

Bruno JONIN 2022, Levons un coin du voile sur le plus grand musée du monde, Revue française d'histotechnologie, vol: 34, n° 1, p: 81- 91

Journal Article