Illustration de l’utilisation de la technique d’hybridation in situ pour la caractérisation des différents sous-types de neurones sensoriels dans le ganglion rachidien de souris

2016, Revue française d'histotechnologie, vol: 28, n°:1, p 91-110

Ventéo S.

DOI : 

Revue_AFH_32_2020.jpg

Inserm U1051, Institut des Neurosciences de Montpellier, Hôpital St Eloi, 80 rue Augustin Fliche, 34091 Montpellier cedex 5

Résumé :

Le système somatosensoriel permet le traitement de diverses modalités sensorielles telles que la mécanoception, la proprioception, la nociception et la thermoception. Au niveau du tronc, la perception de ces diverses sensations met en jeu des récepteurs neuronaux périphériques spécialisés dont les corps cellulaires sont localisés dans les ganglions rachidiens ou ganglions de la racine dorsale (GRDs). Par différentes approches transcriptomiques, nous avons identifié plusieurs acteurs moléculaires impliqués dans la mise en place et/ou le fonctionnement de ce système en conditions normales et pathologiques.
Cet article illustre comment la technique d’hybridation in situ a permis la validation des gènes candidats issus de ces criblages en établissant leur profil d’expression au sein des GRDs. La caractérisation fine des populations de neurones sensoriels dans lesquelles ils sont exprimés a été réalisée grâce à des marquages en double hybridation in situ et/ou en hybridation in situ couplée à une immunohistochimie. Ainsi, ces études nous ont permis d’identifier et de caractériser : 1) des marqueurs spécifiques de populations de neurones sensitifs au sein des GRDs ; 2) une population fine de neurones impliquée dans la perception du toucher ; 3) un nouvel acteur de la régénération des nerfs périphériques après lésion ; et 4) une nouvelle cible thérapeutique potentielle pour le traitement des douleurs neuropathiques chroniques.

Mots-clés :

Indisponible

English title :

Indisponible

Abstract :

The somatosensory system processes several sensory modalities including mechanoception, roprioception, nociception and thermoception. At trunk levels, the perception of these diverse sensations involves highly specialized peripheral neuronal receptors whose cell bodies are located in the dorsal root ganglia (DRGs). Through various transcriptomic approaches, we have identified new molecular determinants involved in the development and/or functioning of the somatosensory system in normal and pathological conditions. This article illustrates how the in situ hybridization technique allowed the validation of candidate genes issued from these screens by establishing their expression profiles in the DRGs. To precisely characterize the sensory neuron subtypes in which they are expressed, we performed double in situ hybridization analyses and/or in situ hybridization coupled with mmunostaining. Altogether these studies have allowed us to identify and characterize: 1) several molecular markers expressed in specific DRG sensory neuron subtypes; 2) a discrete population of mechanoceptive neurons involved in touch sensations; 3) a new molecular actor involved in peripheral nerve regeneration after lesion; and 4) a new potential therapeutic target for chronic neuropathic pain treatment.

Keywords : 

Indisponible

Copyright © Association française d'histotechnologie

https://www.afhisto.fr/

Disponibilité du pdf: embargo d'un an à partir de la date de parution (juin de l’année d’édition)

Comment citer cet article (How to cite this article) :

Ventéo S. 2016, Illustration de l’utilisation de la technique d’hybridation in situ pour la caractérisation des différents sous-types de neurones sensoriels dans le ganglion rachidien de souris, Revue française d'histotechnogie, vol: 28, n° 1, p: 91-110

Journal Article